01/05/2022 : Le bitume a chauffé à Lacq !


C'est allé vite du côté de Lacq. Très vite même. Mais il est vrai qu'avec la liste des favoris entre les mains, bien avant même le départ de l'épreuve, on pouvait se douter qu'il en serait bien ainsi. Car Vincent Etchebest, le chef d'orchestre de cette édition new-look des Foulées du Bassin de Lacq, a mis les petits plats dans les grands pour qu'il en soit ainsi. Avec un parcours hyper plat et quelques invités de renoms, notamment un "certain" Yoann Kowal, tout juste crédité d'un fantastique 28'05'' à Pacé, il a mis le barre haute. Pour lui, le rêve est énoncé sans détour. Il veut que les championnats de France soient organisés à Lacq en 2024. Il fera donc tout pour que son 10km devienne une référence en la matière. On se souvient encore des premières éditions de cette course qui s'appelait alors "Foulées de Lacq-Audéjos". C'était entre 2004 et 2009. Déjà à cette époque, quelques Kenyans avaient enflammé le bitume local. C'était allé très vite et l'idée était en train de germer doucement dans la tête de Vincent. Puis l'essoufflement avait eu raison des bénévoles et la course avait totalement disparu. Jusqu'à 2019 donc où l'association, telle le phoenix, avait resurgi de vielles cendres pas encore totalement refroidies. Et donc, après deux années blanches liées à la COVID, la nouvelle course est née. L'objectif en ligne de mire. Côté résultats donc, avec un calendrier local hyper chargé (une dizaine de course aux alentours sur le week-end), les 10km du Bassin de Lacq ont tout de même magnifiquement réussi à tirer leur épingle du jeu. Presque 300 coureurs au départ et un chrono prometteur. Yoann Kowal a dû batailler ferme pour se défaire d'un Mathieu Brûlet hyper accrocheur. A la mi-parcours, ce dernier fait l'effort pour recoller après s'être ravitaillé. Yoann avait pris quelques mètres faisant exploser le groupe de tête composé de cinq hommes. Mathieu revient donc puis Pierre Urruty. Mais le Périgourdin en a gardé un peu sous la semelle et il se réserve pour le final. Après le 9ème km, il en remet une couche et se détache légèrement pour taper un 29'36''. Mathieu est donc à quelques secondes derrière. Ce seront les deux seuls à descendre sous les 30'. Chez les féminines, Laura Vignot a tenu bon, seule devant. Elle finit en 34'59'', bat ainsi son record et claque celui du département. Derrière elle, Maëlle Porcher et Clara Prévot ont joué au chat et à la souris, ne se départageant jamais vraiment. Elles finissent donc dans cette ordre, en 36'07'' et 36'15''. Le 10km de Lacq est donc bien reparti ! Et tout l'avenir s'ouvre devant lui...

 

Retrouvez les résultats des 10km de Lacq en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée :


Les photos :

La course vue par Rémy


Les vidéos :

La tête de course



Retour http://www.runningmag.fr

Partager sur Facebook