Archives 2018


    2018 : Janvier - Fevrier - Mars - Avril - Mai - Juin -

18/06/2018: Bellanca s'offre le maraithon

 Le centbornard Jérôme Bellanca était dans le marais poitevin ce weekend où il s'est offert la victoire en 2h37'32, devant Gwenaël Talour et Cyril Arlot, au coude à coude tous les deux pour la seconde et troisième place. Côté filles, c'est une spécialiste du trail qui s'impose en la personne d'Aurélia Truel, en 3h12'20, avec près de 10 minutes d'avance sur sa dauphine, Sophie Patarin, tandis que Mari Iwakura, lauréate il y a 15 jours à peine à Royan, s'octroie la troisième place en 3h27. Plus de 400 marathoniens étaient présents, auxquels il faut rajouter 131 Duos, avec la victoire de la paire Olivier-Bastien, juste devant Jérôme Bellanca, moins d'une minute d'avance. Chez les filles, victoire de Pom Pom Gueurls dans l'honorable chrono de 3h44. Il y avait aussi un 10 km, qui a rassemblé presque autant de concurrents que le marathon, Emilien Foubert s'est montré le plus rapide avec une victoire en 33'39, tandis que chez les filles, c'est Pauline Nouzille qui l'emporte en 39'43. Tous les résultats en rubrique. Photo, la Nouvelle république


(18/06/2018)

12/06/2018 : Retour sur le Gavarnie Trail

Mais que vient faire cet article sur l'édition Nouvelle Aquitaine alors que Gavarnie se trouve en Occitanie? Oui mais! Les Hautes Pyrénées attirent de très nombreux coureurs venus de toute l'Aquitaine, ils sont peut-être même plus nombreux que les occitanais si l'on enlève les natifs du coin, alors il nous semble important de parler ce cette course ici, car nombreux sont les Bordelais, Basques, Landais venus se frotter à cet énorme évènement. Car, oui, on peut parler d'un énorme évènement, certainement trop gros pour une deuxième édition. Et les organisateurs ont été mis à rude épreuve. Imaginez, Garvarnie, c'est tout petit, 130 habitants, on peut y rajouter ceux de Gèdre dont dépend le site, c'est 371 habitants. 3500 coureurs étaient attendus, autant que sur les premières éditions UTMB. Mais Chamonix c'est 10000 habitants, sans compter les nombreuses communes autour. Donc pour les familles ou les bandes de copains décidés à venir, la première galère à résoudre c'est donc le logement, pour les organisateurs, il faut mobiliser près de 800 bénévoles, c'est plus que Gèdre/Gavarnie réunis. C'est donc un énorme exploit que d'avoir déjà réussi à faire venir tant de monde pour les aider et on ne peut qu'être admiratif du travail accompli à ce niveau. Les infrastructures installées sur le grand parking du site étaient au top avec une tente immense pour servir 3500 repas, compris dans le tarif d'inscription. Un concert/bal était prévu samedi soir et il a eu lieu, même si beaucoup sont allés se couchés après le repas. Tout commence donc assez mal pour l'organisation la semaine précédent la course, pour ne pas dire dès le début du mois de mai. Après un hiver pourri qui a apporté son lot énorme de neige (quelque part on ne va pas se plaindre d'avoir de la neige en hiver, mais quand même), le printemps n'arrive pas et la neige a du mal à fondre. Début mai, les choses sont mal engagées pour permettre de maintenir les circuits tels qu'ils sont prévus. Les organisateurs imaginent de nouveaux circuits tout en maintenant le kilométrage prévu. Tout est dévoilé aux coureurs quelques jours avant la course, les voilà rassurés. Vient le vendredi soir où il faut retirer les dossards, jusque là, tout se passe bien, puis le premier départ, celui du 110, un peu retardé, puis celui du 75, et les autres courses s'enchaîneront comme ça dans la journée. On sait qu'il y a un risque d'orage dans la soirée, les parcours ont encore du être modifiés dans la nuit. Quel boulot pour les baliseurs! Côté coureurs, ça commence à bien râler, car ça sent l'écurie en avance. Commencent les premiers couacs avec des courses qui se croisent, des bouchons sur des pointages là où il n'y aurait pas du avoir de pointage, ça c'est pour le 21 km notamment, quelques erreurs d'aiguillage, ce qui semble inévitable vu le nombre de courses et de changements de parcours, et pour finir l'annonce de l'arrêt de course à Gèdre pour le 110 et le 75. Des bus sont mis en place pour rapatrier les coureurs, tout se passe bien à ce niveau. Chacun est frustré, mais accepte la décision, même si sur le moment, il n'y a pas le moindre nuage qui pourrait faire croire à l'arrivée d'orages, mais la préfecture a décidé de faire arrêté les deux courses. Chacun rentre dans ses pénates, se douche, vaque à d'autres occupations et vient enfin l'heure du repas dans le grand chapiteau. Alors là, chapeau bas : 3500 repas servis chauds, de l'axoa, une assiette de charcuterie, un excellent fromage, il y a bien sûr une queue qui se forme mais tout avance très vite. Les bénévoles sont super organisés. Rien à dire. Le concert commence un peu plus tard, mais beaucoup sont rentrés car en sortant du chapiteau c'était pluie battante à 22h, peut-être que les coureurs du 110 et du 75 sont finalement contents de ne plus être dans la montagne à cette heure-ci. Dans la nuit, ça pète fort, et là on se dit qu'on est mieux sous la couverture. Le lendemain, d'autres courses sont prévues, le KV sera finalement annulé mais la skyrace, fortement modifiée avec un départ différé aura enfin lieu. Il pleut, Gavarnie se vide plus tôt que prévu, la fête a bien eue lieu, mais coureurs comme organisateurs sont dépités. Et tout le monde est à chaud et y va de ses critiques. Alors oui, on peut reprocher à l'organisation d'avoir vu trop gros pour une seconde édition, malgré tout, ils ont été impressionnants de réactivité, on peut être frustré d'avoir payé 125 euros pour 60 km, mais que dire de ce premier semestre 2018? Soyons fair-play, beaucoup d'entre nous n'ont pas subi de dégâts importants dans leur maison comme beaucoup d'autres français depuis le début de l'année. Rappelons-nous les nombreuses semaines les pieds dans l'eau pour les parisiens en janvier, les trombes d'eau qui s'abattent un peu partout en France depuis un mois et qui ne cessent de détruire des maisons, des champs et vignes en totalité. Ce que nous avons subi n'est rien. Redonnons la force aux organisateurs de Gavarnie de continuer pour nous préparer une belle 3è édition. Retrouvez résultats et photos du départ de la Skyrace dans l'édition Midi-Pyrénées.

 

  Nathalie Wurry (photo Cyrille Lebreton). 


(12/06/2018)

11/06/2018 : Près de 700 coureurs à Bedous

 Malgré la grosse concurrence de la nouvelle épreuve qui monte, le Gavarnie trail qui a attiré près de 3500 coureurs, la Montan'Aspe a su bien résister en accueillant près de 800 coureurs sur l'ensemble de ses trois formats de course : 53, 29 et 13 km. Sur la plus grande épreuve, Guillaume Ducasse aura été le plus fort en s'imposant avec un chrono en 5h56. Jocelyne Pauly, sans surprise remporte l'épreuve chez les filles à la 12 place scratch en 6h50. Sur le 29, Kevin Lago aura eu raison de Benoit Cori, et Leatitia Estanguet de Carole Duhart. Quant au 13 km, il est remporté par Laura Vignot chez les filles, et Didier Zago devant Nicolas Apiou chez les garçons. des épreuves qui ont donc apporté leur lot de surprises avec des outsiders aux premières places.

 

Retrouvez les premières photos ici


(11/06/2018)

03/06/2018 : Bonus Vidéo Marathon de Royan

 Voici notre vidéo Bonus de cette édition afin que vous puissiez revivre l'évènement :

 


(03/06/2018)

03/06/2018 : Beau record du côté de Donzac !

Mais pourquoi autant de Lot-et-Garonnais traversent-ils le fleuve pour aller courir à Donzac chaque année ? D’abord sans doute parce que c’est juste là, le village est plus près d’Agen que de Valence. Ensuite, la course existe depuis très longtemps et avant le trail, un semi-marathon avait fait la réputation du village auprès des coureurs du 47 !  Enfin, Yves Monge, l’ancien président de l’ASPTT Agen a longtemps piloté cette course avant de transmettre le flambeau au dynamique Didier Robin et cela doit aussi jouer quand on voit que plus de 30 postiers étaient sur la ligne de départ ce matin. David Sanchez, l’actuel président de l’ASPTT, avait d’ailleurs répondu à son appel et enjoint ses troupes sur les réseaux sociaux cette semaine de l’y suivre !!! Sur le 10 km, c’est d’ailleurs un postier Julien Alaizeau qui remporte la course juste devant le Layracais Benjamin Michot. Les deux duettistes du Challenge format court Hommes sont à nouveau à égalité avec deux succès et deux secondes places chacun sur quatre courses. David Sanchez, malgré un baptême fort arrosé la veille chez une des stars de la course hors-stade du 47, complète le podium !!! Chez les filles, Pauline Boëlle, l’Agenaise, s’est baladé et relègue la seconde Julia Muller à presque 4 minutes. Aurélie Fernandes du MAC 47 termine à la 3e place. Sur le 20 km, un autre sociétaire de l’ASPTT remporte la course en 1h30’52’’ juste devant un de ses camarades Sébastien Oury. Pierre-Olivier su Stade Villeneuvois prends la 3e place. Chez les dames, Anne Rose Alicot encore en reprise a été intraitable devant Mélanie Guiseppin et Périne Vernooij. 

 

Retrouvez les résultats du trail en rubrique "résultats" et plein de photos ICI. Reportage plus complet dans le prochain numéro de Running mag


(03/06/2018)

02/06/2018 : Un Marathon qui porte bien son nom

 Il faisait bon ce matin au départ du marathon de la Côte de Beauté Royan, qui a rassemblé quelques 800 marathoniens et pas loin de 400 Duos, auquels il faut ajouter près de 800 coureurs sur le 10 km. Mais très vite la température est montée vertigineusement et les organismes ont été soumis à rude épreuve. Ce fut aussi le cas pour les meilleurs, même pour le vainqueur, le Kenyan David Chege, auteur d'un chrono à un peu plus de 2h36 et victime de crampes et vomissements en fin de parcours. Alexandre Gaugain le second de la course cale aussi au 38ème, mais réalise un chrono bien prometteur pour son second marathon (2h43) à seulement 27 ans. Remi Launay complète le podium. Chez les filles, la victoire est revenue à Mari IWAKURA d Aigrefeuille en 3h24, devant Mireille Tourisseaud (3h35) et Sandrine Da Cunha (3h40). Le parcours longe les bords de l'océan entre plages, Carrelets, voies cyclables et bosses à passer en permanence. Un parcours fait de petites montagnes russes mais tellement magnifique qu'il vaut vraiment le déplacement, d'autant que l'organisation est aux petits soins. 

 

Retrouvez photos et résultats en Rubrique ainsi qu'une première vidéos ci-dessous. D'autres photos et vidéos à venir, ainsi que reportage complet dans notre prochain numéro. 

 Vidéo du 2è km ici


(02/06/2018)

28/05/2018 : 10 km de Brive

 Près de 1300 coureurs ce dimanche à Brive pour cette épreuve nationale du 10 km. Là aussi, l'Afrique a brillé, avec tout d'abord James Theuri, depuis bien longtemps installé chez nous du côté de Clermont Ferrand. Il gagne en 30'38. Le multiple sélectionné aux différents championnats internationaux, désormais vétéran, continue de briller sur la route. Cet hiver il a d'ailleurs gagné le titre national en cross pour sa première année chez les masters. Les deux autres lauréats du jour sont licenciés à Clermont, Abel Ndemi (Kenya) et Masha Hailé (Ethiopie). Ce dernier a scoré le lendemain à Poitiers en prenant la seconde place du marathon. Côté filles, victoire de Patricia Pruvost (36'02) devant Léa Douheret et Sophie Ulmann. 


(28/05/2018)

28/05/2018 : Grosse affluence au Marathon de Poitiers

 Le marathon de Poitiers a encore fait le plein avec près de 1800 coureurs sur le semi, et quelques 800 marathoniens pour sa 14è édition. Ces épreuves font toujours rêver, mais s'attaquer au marathon reste difficile. On a beau dire que le marathon c'est pour tout le monde, avec la multiplication des épreuves, on voit bien que lorsqu'il y a semi, c'est le demi format qui rassemble le plus. Et cela rassure un peu, de se dire que les 42 km ne sont tout de même pas une petite ballade de santé, même si certains peuvent en faire tous les weekends, à l'image d'olivier Meslier, encore présent sur le parcours. Le vainqueur, Alaa Hrioued s'impose en 2h25'23 (Coquelicot 42), devant Hailé Masha et Wilson Kenebei. Le premier français pointe à la 6è place, Gaetan Ballard en 2h43. La victoire s'est jouée au sprint, et le lauréat en est à sa 5è victoire cette année,dontle championnat de France. Côté féminin, victoire africaine également avec Chaltu Negasa (amicale du Roumois)  en 2h50 et Maximilia Jerotich, Estelle Varenne complète le podium en 2h59'36. Sur le semi, c'est Abraham Niyonkuru en 1h6'26 et Adanesh-Mesfen Mekonnen en 1h20'03 qui l'emportent. L' autre évènement marquant du weekend sportif fut aussi l'annulation des 5 et 10 km samedi, suite à l'éclat d'un orage violent 10' avant le départ. 


(28/05/2018)

28/05/2018 : La fraise a du succès

 Près de 800 coureurs ce dimanche au Taillan pour la traditionnelle course de la fraise où ceux parcours étaient proposés, un 9 et un 17 km. Le 17 km a vu la victoire de Jason Pointeau, déjà vainqueur à Saint Caprais et second à Baurech. Ce jeune athlète a déjà un long passé d'école d'athlé à Dax, quelques années d'interruption, mais là, il a l'air d'être bien reparti et visiblement cela lui réussit. A la seconde place, Alexandre Birolleau Lionel Lamy complétant le podium. Chez les filles, on retrouve Sabrina Ghandour-Tayeb, qui s'impose devant Caroline Jardin et Emmanuelle Lastra. Sur la petit distance ce sont Anthony Delaby et Caroline Resson qui se sont imposées.

 

Tous les résultats et plein de Photos de Charles Brunet et Arnaud Dauphin en rubrique. 


(28/05/2018)

21/05/2018 : Course des Gendarmes et des voleurs

 Weekend de Pentecôte oblige, ce dimanche c'était aussi la traditionnelle course des Gendarmes et des voleurs, une autre épreuve du TTN (court cette fois) et qui du coup tombait en même temps que la Pastourelle. Un peu plus de 2300 concurrents sur l'ensemble des épreuves, auxquelles il faut rajouter les enfants, les randonneurs et les cani cross. Cette année, le plus véloce sur le circuit phare, le 32 km a été Julien Cougnaud (AC Roche sur Yon) qui s'impose en 2h16, devant Ludvik Fernandès et Damien Laduranty. Côté féminines, victoire de Carole Souchon (Fac Andrézieux) en éh50, devant Sandy Paulet, et Laura Delplance. Sur la longue distance, c'est Guillaume Porche et Céline Petit qui ont été les plus rapides. Côté animation, avec l'icône nationale de la course à pied, Dominique Chauvelier, qui faisait binôme avec Patrick Meynard, l'ambiance était assurée! Les résultats complets dans notre rubrique. 


(21/05/2018)

19/05/2018 : Thomas, Yoan, Laurence et 4000 autres à la Pastourelle !

C'est la 20ème édition de la Pastourelle, célèbre trail qui se déroule du côté de Salers dans le Cantal. De nombreuses distances, mais aussi manifestations et animations, sont proposés durant tout le week-end. Cela a commencé à 16h samedi avec une course réservée uniquement aux féminines, la Buronnière, et là c'est bien sûr Laurence Nogue qui s'impose devant près de 300 concurrentes, puis s'est poursuivi en soirée avec une nouvelle course festive, la Médièvale avec costumes obligatoires et plein d'obstacles à franchir. Sur le 53km, appelé aussi Trail des Grands Cirques, Thomas Cardin aura quasiment mené la danse tout du long. Il fut accompagné un bon moment par Fabien Demure, vainqueur du 32km l'année d'avant, et puis finalement ira quérir un bouquet mérité donc et une manche du TTN en passant. Chez les féminines, Christelle Lazard, partie prudemment, a été impériale. Sur le 32km, Yoan Meudec, maintes fois vainqueur ici, garde son titre.Cette fois c'est Nicolas Cantagrel qui lui aura tenu la dragée haute pendant un moment. Stéphanie Bourges l'emporte en féminines et enfin en relais, c'est la paire Greg Deswarte - Rémi Pegelin qui gagne sans souci... 


Retrouvez les résultats en live ICI et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le Trail des Grands Cirques

La Médiévale

La Buronnière

Le relais 32km

Quelques arrivées

 

Les vidéos

La Buronnière

La Médiévale

Le Tour des Grands Cirques

Le 32km relais


(19/05/2018)

14/05/2018 : Marathon de Blaye

 Les photos de Valérie Tixier


(14/05/2018)

13/05/2018 : L'Auvignon, un trail pour costauds !

Les organisateurs du Trail de l'Auvignon, tous issus de l'association des Trailers Laurentais dans le 47, s'en sont donnés à coeur joie pour tracer un parcours digne de ce nom. Le 24km avec ses 800m de D+ est rude et abrupt. Une succession de petites montées et de passages dans des sous-bois qui font mal au pattes et au moral. D'autres passages aussi ouverts spécialement pour l'occasion dans des champs et autres labours. De quoi en mettre plein les mirettes aux amoureux de course nature. En tout cas il fallait vraiment être costauds pour en venir  bout, heureusement que la météo, très capricieuse la veille, avait daigné jouer le jeu et qu'un petit soleil sortait au bon moment dans la matinée. En tout ce sont donc près de 300 coureurs qui se sont retrouvés du côté de Saint-Laurent pour cette 6ème version de l'Auvignon. Répartis sur trois distances au choix. Sur le 7km, Thierry Merland est venu régler une nouvelle fois tout le monde. Sur le 13km, là où il y avait le plus de participants, on retiendra que Benjamin Antheaume était au-dessus du lot et qu'Anne-Marie Segol réussit à garder quelques secondes pour l'emporter. Sur le long donc, c'est Vincent Braud qui gagne avec une belle facilité dans les montées. Anne-Rose Alicot est la grande lauréate du jour. Tout cela avec un Max Migoli toujours aussi motivé au micro !


Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et la vidéo du départ ICI et quelques photos LA


(13/05/2018)

13/05/2018 : Une édition très arrosée à Blaye

Près de 1200 coureurs sont venus à bout des 42, 195 et des 10 km de Blaye qui se sont déroulés cette année, sous des trombes d'eau. Ce fut la fête tout de même, mais bien arrosée alors, le vin étant passé au second plan pour le coup. Parmi les quelques 600 marathoniens, on retiendra la victoire du champion et spécialiste français du 100 km, le Toulousain Jérôme Bellanca. Certes, déçu par sa performance, mais le circuit de Blaye ne prête de toute façon pas aux performances chronométriques et quand on y rajoute le déluge et les bourrasques, ce sont encore quelques minutes de plus. Il boucle ce marathon en 2h44'01, suivi du local Etienne Gaylord (Sam Lesparre), tandis que Frédéric Vignaud complète les podium juste sous les 3h. Chez les filles, c'est une nouvelle victoire de Christelle Gabriel, qui collectionne les trophées à Blaye. Elle réussit un remarquable 3h13'32, sa meilleure marque étant 3h06 sur ce circuit (son record, 3h05'03 à Toulouse). Mélanie Rousselot prend la second place, loin derrière en 3h28'41, Alexia Aymas Jourdan complétant le podium. Sur le 10 km, la victoire est revenue à Julien Barat (Asptt Libourne) et de Rocio Chaves Gonzales chez les filles. Reportage complet dans notre prochain numéro. 

 

Photo Olivier Meslier, vidéo Valérie Tixier. 

Vidéo du départ ici

Des photos ici


(13/05/2018)

13/05/2018 : Ultra Trail du Périgord

 Ce fut une troisième édition qui démarra sous une belle météo pour les ultratraileurs, partis vendredi minuit. Mais cela ne dura pas, et à l'image de Blaye, la pluie a fait son apparition le lendemain matin, et le trail des Bastides, long de 42 km n'a connu que la pluie. Dommage pour la fin de course, car la pluie a redoublé d'efforts et la remise des récompenses ne fut pas à la fête. Malgré tout, on soulignera un parcours remarquable, avec quelques monotraces techniques, au début, qui rappellent un peu le cirque de Mafate, et oui, et au milieu vers le cingle de Trémolat. Une course qui vaut vraiment le détour. Côté résultats, on retiendra la victoire de Sébastien Janiaud du club Arpajon/Utpma, il avale les 110 km en 10h29 devant Bruno Ceyssat et Laurent Bahier. Chez les filles, seules deux participantes sont venues à bout du parcours, Valérie Maury, en 16h13 et Nadège Schmitt en 17h 06. Sur le Trail des Bastides, un peu plus de 200 concurrents et la victoire de Fabien Beaufils en 3h27 et la spectaculaire Blandine l'Hirondel en 3h47 à la 5è place au scratch.

Résultats complets en rubrique. Retrouvez des photos et vidéos de Cédric Dumonteil avec reportage complet ici


(13/05/2018)

12/05/2018 : Un Euskal Trail qui est allé vite !

Avec de bonnes conditions météos lors de la première journée de l'Euskal Trail, on peut dire que cela n'a pas traîné cette année. Yannick Gourdon pulvérise le record des 130km en individuel. Il est vrai qu'il a été sous la pression tout au long de la course du retour d'un espagnol. On retiendra aussi que Jocelyne Pauli, la locale, reste impériale et extraordinaire avec une onzième place au générale. Sur le 2x40km, épreuve sans doute la plus suivie, la paire composée de Maxime Cazajous et Brice Delsoullier était intouchable. Il est vrai qu'elle en impose sur le papier. On note aussi la podium de Buffard-Pasero, une autre belle doublette si il en est. Chez les féminines, là aussi, il n'y a pas eu photo et Charlotte Longis et Sylvie Berreix avait pas mal d'avance dès la première étape. Sur le 2x25km, le trail gourmand, Guillaume Ducasse et Ludovic Magrou ont été les plus véloces. Mais évidemment, aux pays basques, sur cette prestigieuse épreuve, les coureurs, pour la plupart, étaient surtout venus chercher du réconfort et de la fête. Et là on peut dire clairement qu'ils n'ont pas été déçus. L'Esukal Trail, ça se vit !


Retrouvez les résultats de l'Esuakl en rubrique "résultats" et plein de photos et vidéos LA


(12/05/2018)

11/05/2018 : La fête à Saint Caprais

 Près de 1000 personnes pour cette nouvelle édition du trail des premières côtes, qui aurait certainement pu accueillir davantage de coureurs. Il faut y rajouter les nombreux randonneurs. Désormais, le trail de Saint Caprais, c'est 5 parcours au total, avec toujours le 14 km qui rassemble le plus de monde. Cette année, c'est Yves Lenestour qui s'impose en moins d'une heure, soit 58'19 tandis que véronique Hamot l'emporte chez les filles en un peu moins de 1h 09. Les deux nouveaux parcours, inaugurés l'an passé, 32 et 40 km, on rassemblé un peu plus d'une centaine de coureurs. Il y a eu quelques abandons, car l'on ne s'attaque pas à une telle distance comme ça! Sur le 32, (69 classés), Nikola Dufourcq et Nathalie Wurry s'imposent respectivement en 2h30'32, et 3h 21, des chronos bien meilleurs que l'an passé, la météo ayant été plus propice à la performance. Sur le 40, victoire d'Anthony Haincaud et Valérie Garré. Il faut dire qu'un petit groupe s'est trompé de cricuit et qu'il leur a fallut tout remonter. Seuls 31 athlètes sont venus à bout de ce circuit. Quand au 22 km qui a rassemblé un peu plus de 200 concurrents, il a été remporté par Jason Pointeau et Nadège Poulain. Comme toujours l'organisation était au top avec un superbe ravito d'arrivée agrémenté outre de ce que l'on trouve traditionnellement, de petits toasts d'entrecôte, de vin rouge et rosé local, de bière et d'un bon apéritif après la remise des récompenses. Pour 10 euros, on pouvait également prendre le repas buffet dans la salle du Cosec aménagé pour l'occasion en grande salle de restaurant avec animation Bandas. Une course qui vaut vraiment le déplacement pour une prestation conviviale et un tarif tout à fait correct, dans la tradition de ce que doit être la course à pied : populaire et conviviale. Retrouvez tous les résultats en ligne et bientôt plein de photos. 


(11/05/2018)

03/05/2018 : Grosse affluence à Baurech

Les résultats se sont faits attendre et pour cause :  ce premier mai a particulièrement réussi au Trail de Baurech avec 350 partipants de plus que l'année dernière soit un peu plus de 900 coureurs. Il faut dire que l'organisation est très sympathique avec en plus du ravito d'arrivée, de quoi se restaurer avec de la bière et des grillades. Trois épreuves au programme, un 8, un 15 et un 26 km inscrit au Trail Tour Départemental (2è épreuve). 325 coureurs se sont classés sur cette épreuve remportée par Gawen Brémond (Bouliac SP) devant Jason Pointeau et Evan Hervy. Côté filles, Christelle Gabriel qui a dû faire l'impasse sur les France de marathon où elle était engagée pour raisons personnelles, s'impose donc sur le beau parcours de Baurech. Caroline Jardin prend la 3è place. Sur le 15 km qui a réuni le plus gros peloton, victoire de Jonathan Gerthofer et Imane Sakhaoui.

 

Les photos de Charles en ligne dans notre rubrique. Et d'autres LA


(03/05/2018)

02/05/2018 : Le plein à la Martillacaise

 Avec plus de 800 coureurs classés, la Martillacaise continue son développement, c'est un nouveau record de participation. Du beau monde aussi pour se disputer les première places avec Adrien Latestere, Mohamed Bouquartacha, Stéphane Tillard entre autre. Et c'est Auriacombe qui s'impose devant Latestere et Bouquartacha en moins d'une heure sur le 17 km trail. Côté filles, des noms pas vraiment connus encore comme Véronique Hamot (CA Villenave) qui s'impose en 1h14'09 devant Servane Hémon (Canéjan) et Guillemette Rapenne (Pessac). Sur la petite distance, les lauréats sont Kamal Bouzakri (La Réole) et Marine Etienne. Retrouvez plus de 800 photos de Jacques Junca dans notre rubrique photos


(02/05/2018)

02/05/2018 : Trail du Canal

 Là aussi plus de 800 participants pour ce trail proposant 21 et 12 km. Sur la grand distance c'est le triathlète Vincent Migne qui empoche la victoire en 1h21'49 devant Guillaume Bujon et Boris Lavaud. Côté filles, deux jours après sa participation aux France de marathon (3h12), Mari Iwakura s'impose devant Aurélie Desmottes et Virginie Alleaud. C'est sa première victoire en course cette année. L'effet du marathon? Sur le 12 km, victoire du pompier Romain Cherghi et et Nathalie Barriquand (Aigrefeuille Athlétisme). Photo Jacky Letrut. Retrouvez tous les résultats et les photos dans nos rubriques habituelles. 


(02/05/2018)