Archives 2020


    2019 : Novembre - Decembre -
    2020 : Janvier - Fevrier - Mars - Septembre -

09/03/2020 : Le retour de Jocelyne Pauly

 Parmi les épreuves maintenues ce weekend, le Senpereko Trail de Saint Pée sur Nivelle qui a rapidement affiché complet. Ils étaient plus de 1600 inscrits sur les trois distances, 42, 21 et 9 km. Le 21 est la distance qui a rassemblé le plus de monde avec plus de 800 classés. Les victoires sont revenues à Guillaume Levoy et Sarah Dinclaux. Il faut préciser que le terrain était dantesque avec de la boue bien glissante et des chemins transformés en petits torrents par endroits. Il fallait sacrément s'accrocher pour arriver au bout. Sur la grande distance on retiendra surtout le retour de Jocelyne Pauly qui s'impose en 5h33, et laisse Maud Combarieu, pourtant très en forme à plus de 20 minutes. On compte une vingtaine d'abandons pour 79 inscrites. Chez les garçons, c'est Jokin Garai Arejolaleiba qui s'impose devant Benoit Cori et Yannick Gourdon. Tous les résultats en rubrique. Retrouvez plein de photos sur la page Facebook de l'organisation : ici


(09/03/2020)

08/03/2020 : Foulée des Sangliers

 De nombreux recalés des France de cross, du marathon des Forts ou encore d'autres épreuves qui ont été annulées suite au Coronavirus, se sont finalement rabattus sur ce trail bien sympathique et organisé à Salles dans le Sud Gironde. On aurait pu espérer un peloton encore plus important compte tenu de la situation, ils étaient finalement un peu plus de 300 répartis sur les deux distances, 10 et 21 km. Sur la petite distance, C'est Hugo Lescure venu de Bergerac qui s'impose devant son coéquipier de club Kadir Haj Mohamed. Chez les filles, tir groupé de Bordeaux athlé avec Camille Monot et Sophia Bouallala. Sur le 21 km, Cyril Chanu s'impose en 1h19'58, loin devant Baptiste Brugiroux. Côté féminines, c'est Laure Nicot qui l'emporte devant Nathalie Wurry (Bordeaux Athlé).

 

Retrouvez les photos de Charles Brunet Ici


(08/03/2020)

02/03/2020 : Incontournable semi de Bazas Langon

 Ce dimanche c'était donc le traditionnel semi de Bazas-Langon, une course où les habitués se retrouvent chaque année, et ce depuis de très longues années pour certains puisque c'était la 37è édition. On peut regretter qu'il ne soit toujours pas labellisé FFA, bien qu'il ait été mesuré officiellement il y a deux ans, et que les épreuves de semi labellisées manquent cruellement dans le calendrier girondin. La disparition du marathon de Bordeaux et donc de son semi labellisé ne peut que donner des regrets aux athlètes qui allaient y chercher une performance. Il est d'ailleurs dommage que ce marathon qui au bout de 5 éditions était bien installé, relativement rôdé, et qui rassemblait pas loin de 20 000 athlètes soit abandonné. Mais revenons à notre épreuve bucolique, toujours aussi bien organisée et qui a réuni près de 900 athlètes, toutes distances confondues, et ce malgré les vacances scolaires. Freddy Guimard venu en voisin, ainsi qu'Anthony Delaby se sont tirés la bourre, l'expérience de Guimard a fait la différence sur la fin, puisqu'il s'impose devant le licencié de Bordeaux Athlé avec seulement deux secondes d'avance, et un chrono honorable de 1h09'16. La météo fut finalement correcte, avec un début d'épreuve relativement calme, puis une belle saucée en milieu de parcours qui s'est arrêtée assez vite pour faire place à un vent à décorner un taureau et qui a usé les organismes un peu plus pour finir la course. Abdel Sbaa complète le podium alors que l'on retrouve Francis Inglès à la 4è place, la forme semble bien revenir pour celui qui écumait tous les weekends toutes les courses de Gironde pendant plus d'une dizaine d'année et qui remportait tout. Chez les filles, c'est une autre habituée de l'écumage des podiums qui fait son retour, Christine Mayonnade, licenciée du club organisateur, et qui est repartie sur l'enchaînement de courses tous les weekends (5 courses depuis le début de l'année). Elle remporte ce semi en 1h29'57, devant Elise Guimet (1h32'48) et Cindy Coudert. Les femmes représentaient environ 25% du peloton, c'est moins que sur 10 km, mais un chiffre en belle progression. Rendez-vous l'année prochaine pour la 38è édition, et toujours le premier dimanche de mars!  A venir, les photos de Bernard Ballanger. 


(02/03/2020)