Retrouvez l'interview de Freddy Guimard dans notre rubrique Portraits


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


22/01/2018 : Un Pécharmant vraiment très arrosé !

Ce sont les coureurs de la Noctambule qui ont ouvert le bal, samedi soir, sur un parcours détrempé par les fortes précipitations des derniers jours. Après sa victoire sur le trail court de Puyferrat, Christophe Palomo a démontré à nouveau toute son habileté pour se jouer dans ces conditions difficiles de la boue, de la pluie et de l’obscurité. Il récidive en s’imposant nettement sur la Noctambule avec plus de 5′ d’avance sur Michael Balayre, lequel a terminé au sprint avec Maximilien Leiner pour le gain de la 2ème place. Jeanette Rogers, désormais master 2, a prouvé qu’il fallait encore compter sur elle en remportant elle aussi nettement l’épreuve chez les filles. Christelle Peytouret et Claire Craouyeur complètent le podium. Sur le 32 km, de nombreux inscrits de dernière minute sont venus étoffer le plateau de coureurs de l’épreuve phare du dimanche. Alors que Steve Leclerc et Francis Ingles, multiple vainqueur de l’épreuve, faisaient figure de favoris, on retrouvait également plusieurs outsiders comme Christophe Lanxade, Eric Caldumbide ou Yohann Allain en tant que candidats sérieux au podium. Finalement, Steve Leclerc a mis assez rapidement fin au suspens en prenant le large dès l’entame de la seconde moitié de la course, pour s’imposer largement devant Christophe Lanxade, souvent placé à Pécharmant. Franck Rossin prend quant à lui la 3ème place. Au niveau du classement féminin, c’est la bergeracoise Hélène da Costa Vale qui l’emporte, devant Sarah Dutouron et Anne-Gaëlle Coffy. Sur le 12 km du dimanche, Vincent Braud termine 1er du classement scratch. Nabil Zdeg et Jean-Michel Rozerot, tous les 2 licenciés au Périgueux Running, prennent respectivement la 2ème et 3ème place Chez les filles, Céline Kowal remporte une nouvelle victoire, malgré des problèmes de balisage qui lui ont demandé un surcroît d’efforts pour conserver la tête de course. Elle s’impose devant Frédérique Mazzer et Marie-Laure Carré. Sur le combiné 24 km, Thomas Pairoys s’impose avec panache en s’adjugeant les deux manches, après une lutte acharnée avec Claude Escots, un master 2 qui ne lui aura concédé qu’une poignée de secondes sur les deux manches. Thierry Saux, auteur d’une belle course nocturne, a dû se contenter de la troisième marche du podium à l’issue de l’épreuve dominicale. Enfin, en ce qui concerne le combiné 44 km, c’est le girondin Evan Hervy qui s’est montré le plus véloce sur les deux manches, et qui s’impose logiquement. Clément Brisse prend la 2ème place devant Martial Rives, grâce à une deuxième manche mieux maîtrisée. Peu de féminines sur ce combiné long format. Stéphanie Ganneau, avec un chrono cumulé d’un peu moins de 4 heures remporte une victoire facile face à Marie-Noelle Pothet et Sophie Tomas.

 

Texte et photo de Cédric. Retrouvez plein de photos ICI et les résultats en rubrique "résultats"



22/01/2018 : Joli succès de marche nordique

Un peu plus de 200 personnes ont fait le déplacement pour la compétition de marche nordique organisée par le CA Villenave d'Ornon en Gironde. L'épreuve est labellisée au niveau national et c'était la 4è édition, avec un 15 km, un 3h et un 3h en équipe. Sur l'épreuve phare (15 km), c'est un nantais du nom de Frison Didier qui l'a emporté en 1h36'28, devant Denis Leux et Yvon Morin, tous les deux bretons. La première féminine se classe 6è, Nathalie Jaunet, en 1h39'54, c'est également une bretonne. Elle a progressivement abandonné la course à pied jusqu'à le faire définitivement l'an passé, où elle a disputé une vingtaine de courses en marche nordique en Bretagne. Une région qui a visiblement bien pris le virage de la marche nordique. Même si le peloton est largement représenté par les Masters 2 et 3, on trouve tout de même des jeunes, comme le sénior Melvin OLUWAGBEMI (22ans), un boulimique de compétition avec une trentaine d'épreuves à son actif l'an passé, aussi bien marche que course à pied (40' au 10 km) ou la cadette Anaïs Cressonnier. 



14/01/2018 : Une édition inoubliaale de l'Aïga Trail !

Dans cette configuration, concentrant la plus grosse partie du dénivelé et les difficultés techniques sur la partie finale du parcours, il ne fallait donc pas s’enflammer, et ce d’autant plus que le terrain promettait d’être gras et humide. De quoi mettre à rude épreuve les organismes déjà entamés par la distance. C’est pourtant en optant pour un départ plutôt rapide qu’un petit groupe composé de 6 à 7 coureurs a décidé d’engager les hostilités, en chasse juste derrière les premiers relayeurs. En l’absence de réel favori désigné, chacun s’est sans doute dit qu’il avait une carte à jouer. Le groupe s’est peu à peu décomposé, après le passage du premier ravitaillement à Saint-Pantaly-d’Ans, pour ne plus compter que 3 coureurs. C’est finalement le basque Julien Marchand (PBA trail) qui décidait de mettre le feu aux poudres, peu avant la mi-course, laissant seul à sa poursuite Bruno Corré (3ème de l’épreuve l’an dernier). Ce dernier allait être repris vers le 40ème km par Cyril Dumonteil (Périgueux Running), revenu de l’arrière après un départ prudent. Celui-ci finissait par s’échapper et établir la jonction avec l’homme de tête, juste avant la montée vers la Pomélie. Ne pouvant suivre sur la relance, celui qui avait mené jusqu’alors devait se résoudre à voir partir seul le futur vainqueur, sur les 10 derniers kilomètres qui restaient à parcourir. En s’imposant, avec un temps de 6h10’26, Cyril Dumonteil succède ainsi à son frère jumeau, vainqueur l’an dernier. A 8’, Julien Marchand prend la 2ème place. Bruno Corré complète le podium. Au niveau du classement féminin, on retrouve à la première place Jeanette Rogers (Running Holidays France), en pleine préparation d’un ultra-trail auquel elle doit participer en mars prochain au Costa-Rica. Elle devance Valéry Guy (COCC Athlétisme), une autre habituée des courses longues distances. Gaëlle Alcamo se classe 3ème.

 

Retrouvez tous les résultats du Aïga Trail en rubrique "résultats" , texte de Cédric et pas mal de photos ICI



15/01/2018 : Dupouy, Etienne, champoiins de Gironde de cross

 Ce n'était pas une surprise chez les filles, on s'attendait à une nouvelle victoire de Marine Etienne aux Gironde de cross, et c'est ce qui s'est passé. Chez les hommes, c'est le retour de Yannick Dupouy sur les champs de cross. Parti très vite en tête, il n'a laissé le soin à personne de venir le chatouiller. Alexis Turpin, qui a rejoint son club après quelques années passées à Bordeaux Athlé, signe une seconde place, tandis que Charlélie Peloux complète le podium. L'US Talence truste donc le podium. Côté Filles, même si la victoire est revenue aux deux marocaines Rahma et Amina Tahiri '(licenciées à Villenave) avec près d'une minute d'avance, le titre est revenu à la licenciée de la nouvelle entente Bec Pessac Léognan.

 

Des photos en rubrique et tous les résultats des cross de la région en rubrique également. 



08/01/2018 : Toujours le succès à Orthez

 L'hivernale des lacs constitue une course incontournable dans le béarnais chaque début d'année, et 2018 n'y a pas échappé avec pas loin de 400 classés ce dimanche sur le parcours de 13.5 km. L'organisation proposait aussi une course de 8.7 km non chronométrée, ainsi qu'une marche rando sur les deux distances, en tout, plus de 600 sportifs présens. Le jeune Kevin Lassere s'est imposé en 43'09 (ASM Pau), devant Darren Benson Firsteam 64 - vélo) et Hervé Javierre (coureurs su semisens). Côté féminin, la victoire est revenue à Marion Barrere, non licenciée en 54'23, elle s'impose loin devant Céline Tossier, reléguée à plus de 4 minutes, tandis que Solange Handy complète le podium. Photo, La république des Pyrénées. 



06/01/2018 : Quand ça glisse à Puyferrat !

Dès la première montée à la Chapelle des Bois, le ton était donné. Chemins détrempés, ruisselants et boueux à l’extrême, les coureurs ont vite pu s’apercevoir que la partie n’allait pas être facile et qu’il faudrait faire preuve de beaucoup d’adresse pour rester debout. Comme en 2016, les pluies abondantes des derniers jours sont venues gonfler les lits des ruisseaux et ont rendu cette année le parcours de la Nocturne de Puyferrat glissant en de nombreux endroits. Mais qu’importe. Il en fallait plus pour décourager les participants qui se sont arrachés en moins de 2 jours les 700 dossards disponibles. Car, c’est au moins autant pour le parcours que pour l’ambiance festive et médiévale qui l’accompagne que l’on vient sur cette course organisée par les RAID’OC 24. Passage dans le château, montée aux flambeaux, son et lumière, feu d’artifices, bénévoles déguisés en costume d’époque et repas d’après-course, nombreux sont ceux qui tous les ans attendent avec impatience cet événement riche en animations. Il y avait donc du monde, et même du beau monde sur la ligne de départ, parmi lesquels plusieurs vainqueurs des précédentes éditions. Sur le 17 km, on a rapidement compris que la victoire allait à nouveau se jouer entre le local Lionel Roye (triathlon Saint-Astier), tenant du titre et qui reste invaincu sur ses terres, et Steve Leclerc (CAP Athlétisme). Après s’être livrés à une belle bagarre qui aura tenu les spectateurs en haleine tout au long de la course, les 2 champions qui s’apprécient autant qu’ils se respectent ne sont pas parvenus à se départager. Et, comme en 2016, c’est main dans la main qui ont finalement franchi la ligne d’arrivée. Avec un chrono de 1 h 19, il leur aura fallu 3 minutes de plus que l’an dernier pour en terminer, sur un parcours inchangé mais dans des conditions plus compliquées. On retrouve à la 3ème Michaël Pluyaud (Team Endurance Shop Périgueux), habitué des podiums à Puyferrat. Au niveau du classement féminin, Christelle Lazard (Périgueux Running), 5ème lors du dernier championnat de France de trail long l’an dernier à Gérardmer et en reprise après une blessure au mollet, conserve sa couronne. Caroline Meal (triathlon Coutras) et Julie Pourteyron (Saint-Astier triathlon) complètent le podium. Sur 8 km, Christophe Palomo l’emporte brillamment devant Yohann Allain (COCC Athlétisme) et Nabil Zdeg, qui terminent tous les 3 dans la même minute. Du côté des filles, Céline Kowal (Périgueux Running), qui restait sur une victoire au Pré-Historic trail de Noël, commence l’année aussi bien qu’elle l’avait terminée en s’imposant. Annie-Rose Germain (les Galopins de Guyenne) et Sabrina Moreau (Run like a girl & boy) prennent respectivement la 2ème et 3ème place. Du premier au dernier, après tant d’efforts tous ont mérité d’aller reprendre des forces autour du repas servi après la course. En tout cas, une chose est sûre. Les jambes ont dû tirer un peu le lendemain, surtout pour les courageux qui avaient décidé de prendre part au Cross départemental organisé du côté de Champcevinel.

 

Retrouvez les résultats de la Nocturne en rubrique "résultats" et des photos de Cédric  "Ici"



10/12/2017 : 2000 coureurs dans les rues de Bayonne

 Cette année, la course du Bout de l'an a encore été avancée, et cette fois, c'était aujourd'hui, à trois semaines de la fin de l'année. Calendrier oblige. Plus de 2000 coureurs pour cette édition, qui fait le plein à chaque fois. C'est l'enfant du pays, Pierre Urruty qui l'a emporté en 32'25. de même que son épouse Betty Urruty chez les filles. Ils couraient sous le nom des Foulées Bayonne. On devrait les voir beaucoup plus souvent sur les courses régionales, c'est déjà le cas depuis l'été dernier, puisqu'ils sont installés à Bayonne, même si toujours licenciés au CA Montreuil. Ils font aussi désormais partie de l'aviron Bayonnais.

 

Retrouvez les résultats de la course du Bout de l'An en rubrique "résultats" 



10/12/2017 : L'eau s'est mélangée au sable de Caderoue !

Deux boucles pour tous et au passage du premier tour, on comprit vite que le rhytme avait déjà entamé certains organismes. Emeric PUJOS (ASPTT Agen) passait bien en tête, accompagné toutefois par un néophyte lui aussi, le girondin Nicolas AURIACOMBE (AC Réolais). A quelques secondes, quelques petits groupes légèrement espacés, ou l'on reconnaissait tous les habitués du 10 ou du 20 kms trail : les lot et garonnais Thibaut CUESTA, David GRANDNER, Thomas LAITHIENNE, Benjamin MICHOT...Et l'inusable pyrénéen Frank IGAU, encore classé le week end dernier dans le top ten du 10 kms de "Tout Agen court". La deuxième boucle allait déterminer le vainqueur ? Qui ? La réponse de N.AURIACOMBE : " le départ a été très rapide et j'ai eu un peu de mal avec les appuis. Nous avons bien gardé le rhytme que j'ai maintenu dans une bosse au deuxème tour, en prenant quelques longueurs à Emeric. Même si dans la descente vers l'arrivée, j'ai eu un peu de mal, j'ai réussi à conserver un petit avantage. Bravo à l'organisation et, franchement, très beau circuit". Derrière, à 2 minutes et trente secondes, très belle arrivée au print pour la troisième place. Le lot et garonnais Victor PINTHON devançait Thibaut CUESTA (ASPPT Agen). Ce dernier précisait : "j'ai réussi à m'extirper du peloton et revenir petit à petit sur les talons de Victor. Mais il avait gardé des ressources pour le sprint ! Bravo à lui." La suite du classement est éloquente car pratiquement les 10 premiers ont terminé en moins d'une heure (Frank IGAU prenant la 11ème place) et le vainqueur a approché de 10 secondes le temps de 2016 de Kamal SAIDI ! Belle performance saluée par le speaker de service, Max et par le multiple vainqueur lui-même ! Dans la course ouverte aux féminines, on retrouvait à mi-course le duo de l'an passé, l'agenaise Anne Rose ALICOT, vainqueur sortante et Aurélie FERNANDES (Monflanquin). Malgré le courage de cette dernière, c'est encore une fois l'agenaise (75 ème au scratch) qui fit la différence dans les dernières difficultés (victoire en 1H13min22sec, à bonne distance tout de même du temps de 2016 de l'agenaise Florence BRUEL). Au final, et à quelques secondes près, même écart à l'arrivée (près de une minute trente) que l'an passé. Le podium était complété par Eléonore SFILIGOI de l'équipe des RAPETOU, qui au prix d'un bel effort terminait très fort, sur les talons de la monflanquinoise. La lot et garonnaise Sonia DAGASSAN finissait au pied du podium au terme d'une course régulière.

 

 

Retrouvez les résultats de Cauderoue en rubrique "résultats" et la suite du reportage dans le prochain numéro de Running Mag



02/12/2017 : Trail de Bouliac ou un succès énorme !

En 2017 c’est plus de 1500 coureurs qui se sont donnés rendez-vous sur la commune de bouliac pour les deux distances, 10km ou 20Km, du Trail du Téléthon. Une belle 7ème édition qui verra Yannick Dupouy triompher en 1H17min et 30s devant le local Gawen Brémond à une poignée de seconde derrière en 1h17min et 36s et devant Bordereau Christophe. Au niveau féminin c’est la basque Claire Dubes qui se classe à une belle 47ème place au scratch en 1H36min et 32s derrière on retrouvera Castefran Charlotte en 1H38min et 15s et Amélie Sparfel la sociétaire du Bouliac sport plaisir en 1h38min et 42s. Sur le 10Km c’est le sociétaire de Carbon Blanc Abdel Sbaa qui l’emporte en 39min et 36s devant Gerthofer Jonathan en 40min et 58s ainsi que Labeyrie Jean-Nicolas en 42min et 23s. Comme chaque année le parcours très boueux a rendu la course plus compliquée pour les coureurs et les 3°C au moment du départ n’ont pas découragé les participants. Au total, sur cette journée il y aura eu 2123 sportifs, entre traiteurs de tous les âges et randonneurs, qui auront sillonné les chemins de la commune de Bouliac pour la bonne cause. Cette année l’association Bouliac Sports Plaisirs a remis la somme de 5118€ au profit du Téléthon. 

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et plein de photos ICI.  Et des photos de Bernard Ballanger en rubrique. Vidéos : départ du 20km  Passage au km3 Passage au km 6



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






© AQTD - Mentions légales