Retrouvez l'interview de Freddy Guimard dans notre rubrique Portraits


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


28/09/2016 : Au programme ce weekend

 ça commence ce vendredi avec les 48h/24h et 12h de Royan. Une ville décidément tournée vers l'utra, avec aussi les 100 km et le marathon. Samedi débutera la 28è édition du Tour du Béarn, une course en équipe sur 2 jours, ce sera aussi le début des Blanqueforteresses, avec la Tanaïssienne en Nocturne, avant d'attaquer le 10 et le semi du lendemain.Dimanche, pas mal de courses encore au programme avec aussi du trail, du 10 km, du semi un peu partout dans la région. Alors, à vos runnings. 



25/09/2016 : La Skyrhune, elle est énorme !

Malgré une densité de coureurs que l’on retrouve que sur peu de courses, les favoris, tant chez les hommes que chez les femmes, ont répondu présents sur cette Skyrhune 2016, support de la Finale du Circuit de Skyrunning France. Chez les féminines, Céline LAFAYE réalise une performance exceptionnelle ! Après un départ canon d’Anne-Lise Rousset, le duel attendu entre Céline Lafaye et Célia Chiron a tourné à l’avantage de la récente championne de France de Trail Court. Une véritable démonstration dans les parties raides, la forme des grands jours. Céline l’emporte en 2h23, et baisse ainsi le record de Maria Zorroza (habituée au Top10 sur les Manches de Coupe du Monde cette année) de près de 13’ ! Performance magnifique compte tenu de la chaleur du jour. Elle devance ainsi Célia Chiron (2h31’45’’) qui remporte toute de même le Circuit Skyrunning 2016. Pour les accessits, très belle course de la Franco-Américaine Hillary Gérardi 3ème en 2h32’46’’, suivie d’Anne-Lise Rousset (2h34’03’’), Julia Combe (2h44’03’’), Caroline Benoit (2h44’35’’) et Louise Wanner, 7ème et 1ère Espoir. Le Team Doubs Terre de Trail tient là certainement l’avenir de la course en montagne. Un podium féminin qui ferait pâlir de nombreuses courses de renommée internationale. Côté Masculin, la course a été lancée sur un rythme de folie, Florian Mairy et Benoit Cori en ont décousu pour le Maillot Vert (premier au Km1) en moins de 3’ … et cette année Benoit s’est incliné ! Bel engagement. Ce rythme a causé de gros dégâts d’entrée sur une partie des tops athlètes présents. Dans un contexte aussi relevé et dans ces conditions de chaleur extrême, c’est tout ou rien. Des coureurs très attendus sont ainsi passés complètement à côté de leur course, mais on a apprécié l’engagement et la détermination offerte par tous les athlètes. Un superbe spectacle. Km 5, passage avec un public de folie du côté de Miramar : les positions se dessinent. Thibault Baronian semble impressionnant. Adrien Michaud et Aritz Egea sont là, mais c’est le coureur de Besançon qui imprime le rythme. Les positions sont serrées mais les corps sont déjà marqués par ce départ violent. Jusqu’à mi-course, seul Aritz réussit à s’accrocher puis le coureur du Team Salomon va faire une véritable démonstration dans la partie difficile pour monter à la Rhune. 27’01’’ pour gravir les 700+ sur 2.2km, les connaisseurs apprécieront ! Personne ne semblait en mesure de rivaliser avec lui sur cette Skyrhune 2016. Une forme exceptionnelle. Derrière, après un départ compliqué (et sûrement un peu trop roulant pour lui), Léo Viret fait une superbe remontée sur la partie la plus difficile du tracé, la montée-descente de la Rhune. Sur le final, Thibault Baronian est intouchable. Il remporte cette skyrhune 2016 en 1h56’39’’ … à seulement 40’’ du record … c’est dire le potentiel du garçon vu les conditions du jour. Derrière, Aritz Egea réussit in extremis à sauver sa deuxième place en 2h03’48’’, devant Léo Viret en 2h04’04’’. Un podium de calibre International c’est certain. Derrière, ils ne sont pas loin pour autant, avec des coureurs qui ont fait une grande course : Germain Grangier (4ème en 2h06’39’’), Pierre Laurent Viguier (5ème en 2h08’31’’), Robin Juillaguet 1er Espoir et 7ème en 2h09’12’’. Des arrivées très serrées … les places étaient chères sur cette Skyrhune 2016.

 

Photo de Jean-Marie Gueye. Retrouvez tous les résultats de la Skyrhune en rubrique "résultats" et quelques photos ICI



25/09/2016 : Une très belle première à Villeneuve sur Lot !

Pour une première édition, ce fut une réussite !  Presque 250 coureurs sur le 13 et 23 km, une cinquantaine de marcheurs, et  bon nombre d'enfants sur les 2 courses proposées. Beaucoup se souviendront de l'épreuve phare, le trail de 23 km et ses 600 m de D+, très varié, parfois roulant, très technique par endroit  avec de jolis monotraces, qui a ravi la majeure partie des Traileurs. Sur cette distance Guillaume Alfieri de Bordeaux Athlé a déjoué tous les pièges pour s'imposer en 1h46. David Grandner  et Mathieu Vilatte s'empare respectivement de la 2ème et 3ème place. De son côté, la basque Fani Irubetagoyena s'impose aisément chez les filles , elle termine 8 ème au scratch en 2h03 et devance de plus de 20 min la Villeneuvoise, sociétaire de l’Asptt Agen  , Christelle Depretz, . Nelly Biau , complète le podium. Sur le court, la victoire revient à Kevin Munier, qui boucle le 13km et ses 300m de D+ en  un peu plus de 53', juste devant Arnoul Mateo et Vincent Daniel. Chez les filles, l' Ariegeoise Gaelle Ribière, domine la jeune Athlète du Stade Villeneuvois Jeanne Germanicus. Laure Delanis s'adjuge la 3ème place. Quelques gouttes viendront se mêler à la remise des récompenses, sans pour autant gacher la fete. Le Président JP Schieffer, Freddy Gueudin et toute son équipe remercient tous les participants, les sponsors, et bien sur tous les bénévoles.

 

Retrouvez tous les résultats du Trail en rubrique "résultats" et quelques photos de Joss ICI



26/09/2016 : Du beau monde à Canéjan.

Ils étaient tout de même presque 300 ce dimanche à venir courir sur le 10 km de Canéjan. Un test avant celui de Pessac dans 15 jours? Toujours est-il qu'il y avait du beau monde avec Pascal Turpin qui n'en n'est qu'à sa 5è compétition cette année, mais que l'on devrait retrouver plus souvent cet automne. On notera aussi la présence de Vincent Renouf, 4è, Yves Bruneau, toujours dans les bons coups (6è) et on remarquera la victoire du jeune Emmanuel Da Mota (28 ans) du CA Bèglais, plutôt pistard que routard, mais qui fait des incursions sur la route. Il signe un chrono à 32'43, sur ce parcours semé de faux plats pas faciles à négocier. Il avait réalisé 31'27 à Saint Médard au Printemps. Chez les filles, belle bagarre entre Géraldine Zemauli du club organisateur, et Claire Thibult du Bordeaux athlé, la première réalise 40'18, la seconde 40'31. Deux noms à retenir également. A la troisième place, on retrouve Aurélie Danglade, que l'on avait déjà croisée à Bouliac sur le podium. Retrouvez les photos de jacques Junca en rubrique. 



26/09/2016 : Sadirac fait le plein

 La course des côteaux de Sadirac a à nouveau fait le plein avec près de 500 concurrents. Après avoir connu un petit creux il y a quelques années, alors que c'était une incontournable dans les années 90 jusqu'au milieu des années 2000, l'organisation a bien su se renouveler en proposant des épreuves mi-route, mi-chemin. Kelig Houze s'impose sur le 18 km devant Ludovic Plantier et Christophe Boiteau, tandis qu'Emmanuelle Lastra de l'oxygène Blanquefort l'emporte chez les filles. Sur la petite distance (11 km), la victoire est revenue à Bruno Verge (SC Arès)  et Mailys Sangla (CA Bèglais). 



18/09/2016 : Les cadors sont de sortie

 Entre le 10 km du CHU et celui de Parempuyre, on peut dire que les cadors sont de sortie. Les frères Gras se sont alignés sur le Cité Run (CHU), c'est un peu normal puisqu'ils y font leurs études de médecine. Ils se sont imposés facilement en 34'03 et 34'06, Mickaël étant premier et Damien second. Ils laissent Ludovic Pollet qui complète le podium à plus d'une minute 30. Chez les filles, c'est une belle victoire de Marine Etienne, en 39'06 l'une de nos meilleures régionales, Elle devance la junior Laurine Blanc, et Marciana Mukamurenzi, V2, toujours là! Plus de 300 coureurs étaient sur l'épreuve. A Parempuyre, plus de 400 coureurs pour ce 10 km officiel. qui a vu la victoire de Sébastien Gros (33'35) devant Paul Ezzher et Vincent Renouf. tandis que Nancy Frouin l'emporte chez les filles devant Carole Jonquet. et Nathalie Cadet. Résultats en rubrique du même nom. 



18/09/2016 : Une marée féminine à la Bastide

 Ce dimanche, c'était aussi la Bordelaise avec une gente exclusivement féminine, enfin, nombre d'entre elles n'en n'avait que l'apparence et sous leurs dessous, pas sûr que c'était des filles. Combien étaient-elles? Plusieurs milliers, c'est sûr, pour disputer le 4 ou 8 km, en courant, en marchant, chronométrées ou non. Pas de tête d'affiche en revanche, le 4 km a été remporté en un peu plus de 16 minutes. En attendant les résultats officiels, retrouvez plus de 200 photos par Nahalie Wurry, en rubrique du même nom. En attendant celles de Charles à venir. 



18/09/2016 : Petit comité au trail de la Bessède

Après les chaleurs inhabituelles de ce début septembre, c’est sous un ciel un peu maussade et des températures nettement plus propices à la pratique de la course à pied (contrastant avec celles de 2015), que le Club Athlétique Belvésois (CAB) a organisé son désormais traditionnel trail de la Bessède. Deux formats étaient proposés, sur les sentiers forestiers de la Bessède : une course nature de 10 km, inscrite au challenge départemental des courses hors stade, un trail découverte de 20 km A l’heure du départ commun, fixée à 10h00 au lieu-dit Capelou, les rangs ont semblé un peu plus clairsemés et les favoris habituels moins nombreux qu’en 2015. Il faut dire qu’avec la densification du calendrier des courses, à l’image de ce week-end où les coureurs avaient le choix au niveau du département entre 3 courses (avec en plus du trail de la Bessède, celui de l’ermite à Saint-Astier et la thenonaise), on assiste à une inévitable dilution de la participation. Avec une délégation de 7 athlètes, le Périgord Noir Athlétisme (PNA) a logiquement trusté les podiums. Deuxième en 2015, Alan Barry (PNA) s’impose assez nettement sur cette édition 2016 du 20 km. Laëtitia Chaud (NL) gagne chez les féminines, peu représentées sur cette distance. Sur la plus courte distance, c’est un coureur originaire du Lot-et-Garonne, David Grandner, qui rafle la mise devant les locaux. Michaël Balayre (PNA) suit à moins de 2 minutes et, comme en 2015, Ahmed Zemouli complète le podium. La lutte a été serrée chez les filles, avec les 2 sociétaires du PNA qui se sont disputé la gagne. Au final, Camille Bonnal s’impose d’une poignée de secondes devant Marie-Christine Brusquand. Christine Louchart (CAB) finit troisième.

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et quelques photos ICI . Texte et photos de Cédric.



Périgueux : un marathon qui promet !

A un peu plus d’un mois de la première édition, qui aura lieu le 23 octobre prochain, on peut dire que les organisateurs du marathon du Grand Périgueux ont d’ores et déjà atteint l’objectif qu’ils s’étaient fixé : réunir un minimum de 500 participants sur cette épreuve inaugurale. De quoi réjouir Thierry Gallien, chef d’orchestre de cette manifestation organisée par l’EPSTA (Entente Périgueux Sarlat Trélissac Athlétisme) avec le soutien du Grand Périgueux, même si ce dernier ne serait pas fâché de voir ce chiffre encore un peu augmenter. Plus que quelques jours pour s’inscrire Pour les retardataires, sachez qu’il ne faudra toutefois pas trop traîner car, pour des questions de logistique, la clôture des inscriptions a été fixée au 23 septembre. Il se murmure toutefois qu’une petite rallonge de temps pourrait être accordée aux indécis qui souhaiteraient participer à la course. Ils pourront pour cela le faire, en quelques clics, en se connectant sur le site chronom.fr. Ainsi, presque sans faire de bruit, on constate que l’engouement pour cette nouvelle épreuve est là et que, avec plus de 50 % d’inscrits venant hors du département, celle-ci est capable de susciter un intérêt qui ne se limite pas seulement au plan local. En tout cas, nombreux sont les coureurs qui avaient inscrit cette épreuve à leur calendrier, et en avaient fait un objectif de fin d’année. Celui-ci arrive désormais à grands pas pour les futurs participants, actuellement en pleine préparation. Si, parmi les inscrits, on compte beaucoup de néophytes dont le challenge sera d’aller chercher (seul ou en se relayant) la médaille de « finisher », le profil plat et roulant du parcours devrait constituer une source de motivation pour ceux qui ambitionnent de battre leur record personnel.

 



10/09/2016 : Freddy Guimard s'offre le Marathon du Médoc

C'est bien le grand favori de cette 32ème édition du Marathon du Médoc, Freddy Guimard, champion de France des 10km en titre et crédité déjà d'un chrono à 2h20' sur la distance, qui s'est imposé sans surprise. Il a mené de bout en bout, sachant gérer son effort de façon idéale, partant sur des bases de 3'20'' au kilo d'emblée. Thierry Guibault quintuple vainqueur n'a rien pu faire, avouant même sur la fin ne pas avoir été dans un grand jour. Il finit en effet en 2h31', sa plus mauvaise marque sur cette épreuve. Freddy finit en 2h25'. Chez les féminines, Nathalie Vasseur ne semble pas connaître les affres du poids des années. A plus de 50 ans, elle remporte son 14ème Médoc. Sandra Gouaut, deuxième, est venue jouer les trouble-fêtes, la Bretonne, en prenant la deuxième place devant l'autre favorite, déjà victorieuse ici, Stéphanie Briand. Gros soleil avec plus de 8000 coureurs déguisés sur le thème "Contes et Légendes" et puis aussi beaucoup, beaucoup de sécurité... vous l'aurez compris !


Retrouvez tous les résultats du Médoc en rubrique "résultats" et plein de photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

La course vue par Krys

La pasta party

La tête de course

 

 

Les vidéos :

Le grand départ

Arrivée de la lauréate

Arrivée du vainqueur 

Quelques foulées avec le vainqueur

 

 



 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






© AQTD - Mentions légales