Retrouvez l'interview de Freddy Guimard dans notre rubrique Portraits


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


23/06/2019 : Rodriguez et Chipy du côté de Rives !

L’épreuve estivale du Challenge n’est sans doute pas la plus difficile en termes de dénivelé mais comme cette année il faut souvent que les Trailers s’adaptent à des conditions météo extrêmes. Ce dimanche, la chaleur était très forte pour courir et les orages qui avaient sévi sur le secteur la veille avait également rendu le terrain un peu boueux. Sur la ligne de départ, c'est un plateau relevé qui s’est présenté, venu de tout le Lot-et-Garonne dont une très belle délégation du MAC 47 de la voisine Monflanquinoise. Coup de chapeau aux quelques « Dordognots » qui ont osé passer la frontière départementale toute proche ! Sur le relais, le MAC a raflé la mise et s’est imposé dans les trois catégories : Masculin, Féminin et Mixte. Deux histoires de famille avec la victoire au scratch des Marquis Enzo et Patrice, des Dieudonné Eddy et Eve et une histoire d’amitié avec les « Gazelles » Pascal Miailhe et Valérie Chies.   Sur le 10 km, chez les hommes, une fusée venue de Villefranche d’Aveyron et du Team 12, Alexis Rodriguez l’a emporté avec un excellent temps de 35’52’’. Arnaud Genand et Vincent Arnaud complètent le podium. Chez les dames, Julia Muller de l’Avenir Valencien qui « fait » le Challenge cette année s’est imposé avec une minute d’avance sur Amélie Navarre, du MAC, et Nancy Beauvais. Sur la distance reine, Jean-Baptiste Chipy a remporté une belle victoire face au vainqueur de l’année dernière l’anglais de Sarlat Alan Barry. Mickaël Estay prend la troisième place. Chez les dames, Hélène Da Costa-Vale du Bergerac Athlétic Club l’emporte et finit à une très belle 9e place au scratch. Lucianne Albrecht du MAC, prend la seconde place et Monique Brissonnaud de l’AC Fumel termine troisième !

 

Retrouvez tous les résultats de Rives en rubrique "résultats", quelques photos ICI et un reportage complet dans le prochain numéro de Running Mag



24/06/2019 : Nouveau record pour Ndama

 La toute jeune Solène NDAMA, encore espoir et qui n'a que 20 ans, s'est offert la quatrième place hier à l'Heptathlon du Décastar, pour sa deuxième participation. Elle a explosé son record avec 6290 points, soit presque 400 points en plus de sa précédente marque, il ne lui a manqué que 10 points pour faire les minimas pour les championnats du monde de Doha (octobre). La petite prodige du Bordeaux Athlé n'a pas finit de nous surprendre. La compétition est remportée par la championne olympique en titre, Nafissatou Thiam (belgique), 6819 points, devant la hongroise Xenia Krizsan et Laura Ikauniece  (Lettonie). Partie pour battre le record d'Europe, la championne olympique s'est blessée au javelot et n'a pas pu aller jusqu'au bout de ses limites. Côté masculins, Kevin Mayer était bien évidemment le grand favori mais il ne concourrait que sur quelques épreuves dont la perche où il a échoué peu après son entrée au concours. En revanche, le canadien Pierce Lepage a impressionné, en améliorant notamment de 20 cm son record à la perche ne le portant à 5m25, il remporte ce décastar devant l'américain Zach Ziemek et le belge Thomas Van der Plaetsen. Retrouvez quelques photos ici



17/06/2019 : Bellanca et Kempf s'offrent le Maraithon

 Le marathon du marais poitevin a réuni un peu plus de 1000 concurrents avec 4 courses sur le weekend. Un 12 km samedi, un 10 dimanche et le marathon que l'on pouvait courir seul ou en duo, une formule qui plait à beaucoup. Malgré ses doutes, (suite à accident de scooter, et ennuis de santé récurrents depuis quelques mois), le centbornard Jérôme Bellanca s'est imposé avec près de 10 minutes d'avance sur son poursuivant, Gwenael Helleux, tandis que Jérôme Christiany complète le podium. Le chrono à l'arrivée affiche 2h34'39. Chez les filles, jolie victoire de Cécile Kempf en 3h03'20 (Run and Freedom) devant Gwenaëlle Guillou. 

Vidéo de toutes les arrivées ici



12/06/2019 : Une entrée tonitruante en équipe de France

 Vous connaissiez peut-être Blandine L'hirondel de nom, pour l'avoir vue sur les plus hautes marches de podium de la région les années passées, notamment au Marathon des Forts 2018, où elle a écrasé la course devant Christelle Lazard, habituée de ce podium pourtant. Ensuite, elle a finit seconde au marathon de Bordeaux, pour sa première expérience sur la distance. Cette année, après avoir finit seconde à Buis les Baronnies, et Bédoin, elle est remarquée à Saint Pée sur Nivelle par un certain Sylvain Court, ancien membre de l'équipe de France et champion du monde de Trail. Car la petite Blandine n'est toujours pas licenciée. De fait, Sylvain la met en contact avec le sélectionneur, Olivier Gui, sûr qu'elle peut participer aux mondiaux de trail, il lui faut choisir une club pour se licnecier, ce sera le Bordeaux Athlé en avril, et la voilà partie en préparation pour les championnats du monde de Trail. Ce samedi, elle n'a pas fait dans le détail, partie seule en tête, elle n'a cessé de creuser l'écart, pour remporter haut et fort le titre mondial avec plus de 8 minutes d'avance! Quelle classe. On n'oubliera pas de citer Christelle Lazare, la périgourdine, sélectionnée également, et qui finit 18è féminine. Les filles gagnent par équipe, tout comme les masculins. 



12/06/2019 : Retour sur les Gendarmes et les Voleurs de temps

 C'était la grosse épreuve du weekend, avec le Trail de la Montan'Aspe. Avec près de 4500 participants, soit + 50% par rapport à l'an dernier,  les Gendarmes ont explosé leur record de participation. L'épreuve phare, le 32 km, épreuve du TTN a rassemblé à elle seule plus de 2000 finishers. Si la météo samedi avait été ensoleillée pour le 20 km et le Canicross, tel ne fut pas le cas dimanche avec une pluie diluvienne tombée juste avant le départ. Il semble que se soit une petite habitude à Ambazac. De fait, le terrain fut une vraie patinoire à gadoue, mais le ciel est resté sec durant la course, ouf de soulagement pour les coureurs.  La victoire est revenue à un non licencié, Florent Caelen, en 2h09, devant le Blagnacais Geoffroy Sarran, 2h11. Chez les filles, victoire de la locale de l'étape, Patricia Pruvost (Limoges Athlé) en 2h27, à une très belle 11è place scratch. Sa poursuivante, l'ultra championne Nathalie Mauclair arrive loin derrière en 2h51, à la 65è place. Sur le 52 km, victoires de Yoann Lucas et Irène Aubrée. Chacune a pu repartir avec sa magnifique assiette et son magnifique TS. Tous les résultats en rubrique, et des photos sur le site FB, ici



01/06/2019 : L'Euskal Trail dans la pure tradition basque !

On aurait pu écrire, à l'entrée de la petite ville de Saint-Etienne de Baigorry, sur un panneau planté bien en évidence : "Si vous ne deviez faire qu'un seul trail dans votre vie, choisissez l'Euskal Trail !" Je sais bien que cela peut paraître présomptueux et que plein d'autres épreuves affichent plein d'atouts tout aussi attirants les uns que les autres, mais il faut bien avouer que l'épreuve du Pays Basque a placé la barre très haute en matière d'organisation. A commencer par ces repas d'avant et d'après course qui sont autant d'hymnes à la bonne chère et proposent à chaque fois des produits du terroir dignes de quelques belles tables gastronomiques françaises. C'est sans aucun doute l'axe premier de l'épreuve. Suer oui, mais se retrouver autour d'un bon ravito encore mieux. Tout le monde aura apprécié... un peu, beaucoup, à la folie. Ensuite, il y a ces décors. Magnifiques, magiques, envoûtants, reposants... calmes aussi ! Les adjectifs ne manquent pas pour parler du Pays Basque. Un des plus beaux endroits de France, même si, bien évidemment, tous les départements sont jolis, on est bien d'accord. Le parcours de la course a été taillé au couteau. On trace direct dans la pente et on descend tout aussi rapidement. Pas de chichis. L'Euskal est une course dure, rude... On ne la vainc pas aussi facilement. Il faut se faire mal, souffrance pour en venir à bout. Mais, quand comme cette année, la météo est au rendez-vous, même un peu chaude, alors les panoramas sont splendides, parfois même à couper le souffle. Et puis bien sûr, il y a le concept même de l'épreuve qui est original, presqu'unique. Une épreuve sur deux jours à deux du début à la fin. Il faut savoir trouver le co-équiper qui va bien, qui va pouvoir vous supporter sur toute cette période, il faut aussi savoir gérer la récupération entre les deux étapes. Tout un programme. Cette année donc, les batailles furent dantesques aussi bien sur l'Euskal Trail (2x40) que sur le Trail Gourmand (2x25). Mais commençons par les plus valeureux, ceux du 130km non stop. Jérôme Mirassou et Sergio Luis Tejero (déjà deux fois vainqueur ici) finissent main dans la main. Comme deux frères de sentiers qui se sont trouvés là par hasard au fil de quelques kilomètres. Une amitié qui naît dans l'effort. Une victoire partagée. Nahuël Passerat, victorieux à nouveau en duo, avec Néria Martinez, en connait un rayon sur les belles rencontres qui se sont faites au gré des longs efforts des ultras. Jocelyne Pauly, quant à elle, gagne encore et toujours. Sa détermination et son talent n'ont d'égal que sa discrétion et sa gentillesse. 8ème au général encore cette fois. On ne la présente plus. C'est la championne française du moment. Sur le 2x40km, le niveau était très dense autour d'une poignée d'équipes de tête et cela va se jouer pour quelques minutes seulement au final. Didier Thiaffey et Thibault Pollet l'emportent finalement alors que Baptiste Lacaze et Marie Vinet gagnent en mixtes et Barbara Urrusil et Maïalen Pessans, les deux locales, en féminines. Sur la plus courte des distances, la plus disputée aussi avec pas moins de 330 binômes au départ, la victoire va se jouer pour une dizaine de secondes. Alexis Stouff et Julien Hoeksema, pourtant deuxièmes lors du premier jour, vont réussir à garder la petite avance le deuxième jour qui va faire la différence sur la paire pourtant très expérimentée, Maxime Durand-Michel Rabat. On notera tout de même qu'une autre équipe, Grégory Bé-Romain Anglade, les très rapides toulousains, auront eu la malchance de s'égarer un peu le premier jour et malgré tout l'emporteront facilement le deuxième jour pour monter in extrèmis sur le podium...En mixtes, of course, Samir Hijazi associée à son amie, Mylène Bacon, gagnent nettement. Encore des Toulousains aux commandes... Les organisateurs de l'Euskal ont fait le plein cette année avec 3000 coureurs inscrits mais ils ont aussi su limiter le quota d'engagés pour qu'il n'y a pas d'engorgements. Bref le paradis, on sait où il se trouve !

 

Retrouvez les résultats de l'Euskal en rubrique "résultats" et plein de photos du vendredi ICI et du samedi LA



02/06/2019 : 325 finishers du côté de Donzac !

La 4e épreuve du Challenge Trails 47, la seule organisée hors du Lot-et-Garonne, a été encore une fois très suivie. En effet, malgré la chaleur et le long week-end de l’ascension, le Trail du Brulhois organisé à Donzac ce dimanche a rencontré un grand succès avec 325 « finishers » sur les deux courses proposées de 10 et 20 km.  Les parcours, qui empruntent essentiellement les sous-bois et les vergers de la campagne environnante, étaient identiques à ceux de l'an dernier mais la chaleur qui s’est brutalement abattu sur la France cette semaine a rendu la tâche difficile aux coureurs. Comme à l’habitude, beaucoup d’Agenais, de l'ASPTT, du SUA mais aussi de l’AFCF avait fait le déplacement dans le Tarn-et-Garonne voisin. Ils ont été heureux de retrouver Yves Monge, l’ancien président de l’ASPTT, au micro dans son jardin de Donzac. Côté compétition, sur le 10 km, Vincent Arnaud l’importe facilement. C’est sa deuxième victoire sur le Challenge après son succès à Puymiclan. Jean-Baptiste Chipy, de l’ASPTT, en reprise prend la seconde place devant Hugo Begaert. Chez les filles, Julia Muller, la régionale de l’étape, s’impose sans problème devant Amélie Navarre et Anne-Rose Alicot. Sur le 20 km, un spécialiste Nantais, Benoît André, sans doute en villégiature dans le coin, s’impose avec presque 7 minutes d’avance sur le second ! Ce dernier Mathieu Vilatte de l’ASPTT devant Laurent Sancey de l’US Saint-Justin de seulement 50 secondes pour la seconde place. Chez les dames, la Suaviste Sylvie Dubras l’emporte avec trois minutes d’avance sur Alexandra Marty, et huit sur Patricia Rouch. Sylvie a fait parler son expérience et a sur parfaitement gérer son effort avec cette grosse chaleur. A l’arrivée, tous les participants ont loué la qualité de l’organisation et la gentillesse des bénévoles qui assuraient la sécurité sur le parcours. Les balisages étaient excellents et le repas d’après-course fut un beau moment de convivialité partagé après une magnifique remise des prix. 

 

 

Retrouvez les résultats du Trail de Donzac en rubrique "résultats" et un reportage complet dans le prochain numéro de Running Mag



28/05/2019 : Le monde de la course encore endeuillé

 Les mauvaises nouvelles s'accumulent et les mauvaises séries aussi. Hier, le coureur disparu au Trail de Saint Emilion a été retrouvé décédé dans les vignes à deux cents mètres environ du tracé. Une enquête est en cours pour connaître les circonstances de sa mort. Nos pensées vont bien évidemment à la famille, son épouse, ses enfants, ses parents, ses amis. On apprend aussi que sur l'aire d'arrivée une bénévole a été victime d'un arrêt cardiaque mais elle a pu être réanimée, elle est actuellement à l'hôpital où elle se remet de cet accident. Il y a une dizaine de jours, c'était au Trail du Mourtis qu'un traileur faisait un arrêt cardiaque, il n'a pu être ranimé. Ce dimanche également, sur le semi du Mont Saint Michel, c'est un jeune de 21 ans, qui faisait son premier semi, qui est décédé suite à un arrêt cardiaque. On se souvient aussi du jeune l'année passée à la course du Moun. Et pjuis il y a eu ce traileur expérimenté qui a dévissé dans le secteur de Hautacam, il y a quelques semaines. Alors on peut se poser plein de questions : les personnes étaient-elles assez entraînées? Avaient-elles assez dormi, fait des excès la veille? assez bu en course? Comment expliquer cela? Est-ce simplement la faute à pas de chance, la course à pied n'y serait pour rien dans ces accidents, cela fait partie des "statistiques" d'accident dans la population française. Car les arrêts cardiaques arrivent aussi dans la vie courante, sans que le sport en soit à l'origine, comme cette bénévole sur la ligne d'arrivée de Saint Emilion. Mais forcément, cela nous pose question et nous ramène au principe de réalité : Notre vie ne tient pas à grand chose. Alors soyons prudents lorsque nous voulons dépasser nos limites, faisons correctement les bilans de santé, hydratons-nous bien en course et soyons correctement entraînés lorsque nous abordons une compétition. Ce weekend, ce sera la grande fête de la course à Saint Etienne de Baïgorry avec l'Euskal Trail, il va faire chaud, surtout samedi, alors on charge bien les poches à eau! Et encore toutes nos condoléances aux familles touchées ce weekend et ces dernières semaines. 



26/05/2019 : Foulée des Baïnes

La foulée des baïnes a vu quelques 500 coureurs ce samedi pour sa nouvelle édition : environ 300 sur le solo et un peu plus d'une centaine d'équipes DUO. Le solo a été remporté par Guillaume Carmagnat et Sarah Lepage.


Retrouvez les résultats dans notre rubrique et tout un tas de  Photos de Charles Brunet, en rubrique également. 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les prochaines courses
Extrème race trail du cirque de Lescun - 28/06/2019

L'Estosienne - 28/06/2019

la course des Pêcheurs - 28/06/2019

La Préchaquoise - 28/06/2019

Le Grenouillette - 28/06/2019

NOCTURNE DE BOULIAC - 28/06/2019

24h de marche du Saintonge - 29/06/2019

Course des Hirondelles - 29/06/2019

Extrème race trail du cirque de Lescun - 29/06/2019

L'enchantée - 29/06/2019

La Caubios-Loosienne - 29/06/2019

Le tour du Lac de Vassivière - 29/06/2019

Les Crêtes du C.O.C.C. - 29/06/2019

Run in sothoferm - 29/06/2019

Sanperren Lasterka - 29/06/2019

Trail de la grande Champagne - 29/06/2019

Trail de la Heste - 29/06/2019

Trail du Pays de Serres - 29/06/2019

Urban trail Poitiers 2019 marches - 29/06/2019

Ekiden de Poitiers - 30/06/2019

l'Ossaloise - 30/06/2019

Le petit Jouillatrail - 30/06/2019

Le tour du Lac de Vassivière - 30/06/2019

Urban Trail de Biarritz - 30/06/2019





© AQTD - Mentions légales