Retrouvez l'interview de Freddy Guimard dans notre rubrique Portraits


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


04/08/2022 : Et viva les 10km de Soustons !

C'était le grand retour des 10km de Soustons. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'arrivée dans les arènes de la ville a fait son petit effet. L'épreuve existe depuis 2006 mais on doit bien avouer que ces deux années de vide liées au COVID ont laissé un grand vide dans le calendrier de la ville. Et pour le grand retour de l'épreuve, ils furent quasiment 2000 à avoir repris un dossard. C'est de la folie quand on sait qu'un peu partout les effectifs baissent sur les courses de partout. Nous n'étions pas si loin de titiller le record et les organisateurs avaient de quoi se réjouir. Les 10km tout autour de Soustons, extrêmement plats et propices à la performance, sont toujours organisés par le service des sports de la mairie. Philippe a pris le relais de Stéphane qui n'est jamais bien loin et les coureurs sont vraiment bien reçus. Cerise sur le gâteau, c'est dans cette partie de la France, en cette période de nouveau caniculaire, qu'il faisait le plus frais. Peut-être 24°C au départ. Un peu lourd certes mais aussi un peu de vent. Tout le monde aura apprécié. Pour ce qui est du vainqueur, si je vous dis que Pierre Urruty l'emporte à nouveau. C'était la septième fois. Mais ce ne fut pas de tout repos. Loin s'en faut. Ils sont rapidement trois à se retrouver en tête. Et cela ne changera guère jusqu'au 9ème km où Léo Roulleau place une banderille. Le triathlète toulousain Damien Andraba en fait les frais. Pierre ne lâche pas. Et il en remet une. Il prend ainsi quelques mètres qu'il conserva jusqu'à la ligne. Chez les féminines, ce fut tout aussi serré avec deux filles pour une victoire. Margot Meillam a mené jusqu'au 6ème kilomètre et ensuite Blandine Vienot a pris le relais. C'est bien elle qui l'emporte en 39'23'' contre 51'53'' pour le vainqueur garçon. Et viva Soustons qui entamait ainsi cinq jours de grandes feria !!


Retrouvez les résultats des 10km de Soustons en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée

 

Les vidéos :

Le départ

Les arrivées

 

Les photos :

Les 10km vus par Rémy



02/07/2022 : Le retour des crêtes à Espelette !

Le COVID étant passé par là, cela faisait donc plus de deux ans que les Crêtes avaient déserté Espelette. La célèbre course des crêtes, âgée de plus de 40 ans, classique parmi les classiques de France, la plus festive de toutes, était donc de retour en 2022. C'est vrai que l'an dernier, Gabi, l'emblématique organisateur qui a passé le flambeau depuis à Amaury et sa bande, avait tenté le coup avec un trail pour faire comme si et braver ce virus, mais manquait tout de même ce petit goût de douce folie. Avec plus de 3000 inscrits en tout, sans compter les randonneurs, les Crêtes sont bel et bien de retour. La fête du samedi soir aura été un grand moment de retrouvailles, à n'en pas douter. Il y a avait même pour innover et toujours aller de l'avant (un peu la devise de l'épreuve !) une nouvelle distance de proposée. Un sacré morceau même avec 45km au menu et u beau ratio de dénivelé. Celle-ci se déroulait en matinée et bien sûr toutes les autres, sous le cagnard, en début d'après-midi avec le 28, le 20, le 14 et le 7km. Vraiment pour tous les niveaux et tous les envies. On ne va pas revenir ici sur tous les résultats, mais on notera que Christophe Besse et Juliette Archambeau n'ont pas fait dans la dentelle. Sur le long parcours ils s'imposent tous les deux avec une belle avance. Sur Pablo Valade chez les hommes et sur Lucile Resplandy chez les dames. Sur le 14km aussi, c'est le local de l'étape, Paul Iratzaguy qui a été le plus véloce ! On retiendra enfin que Guillaume Levoy réussit le petit exploit de remporter la nocturne du vendredi soir et le 20km du samedi après-midi !


Retrouvez les résultats des Crêtes d'Espelette en rubrique "Résultats" et des photos et vidéos dans la foulée 

 

Les vidéos :

Passage du 45km

Ambiance d'arrivees

Ambiance au 2ème km

Ambiance des Crêtes

 

Les photos :

Les Crêtes vues par cricri



26/06/2022 : Une belle épreuve de fin à Villeréal !

Parfaitement organisée dans un décor somptueux, cette compétition n'a pas profité des conditions climatiques qu’auraient méritées les très nombreux bénévoles qui en ont assuré sa réussite. Ce sont néanmoins 170 inscrits qui ont participé dimanche à ses Foulées de Rives-Villeréal, dixième et dernière épreuve du Challenge Trails 47 saison 2021/2022. Les deux trails (un long de 25 km et un court de 10 km) étaient extrêmement roulants car n’offrant que peu de dénivelés : respectivement 360 D+ et 110 D+. L'essentiel des circuits s'appuyaient sur des pistes forestières ou traversaient des vergers en empruntant très peu de bitume. Malgré le temps épouvantable, une pluie fine mais incessantes tout au long de la matinée et il avait, en outre, beaucoup plu dans les deux journées qui précédèrent ce dimanche 26 juin, il y avait peu de boue. Les coureurs étaient unanimes, à l'arrivée, à avouer avoir pris beaucoup de plaisir à traverser de beaux paysages. De l'hippodrome de Villeréal (arrivée), des navettes avaient amené les partant du trail « long «  jusqu'au pied du château de Biron (Dordogne) d'où ils s'étaient élancés à partir de 8h30. Multirécidivistes durant cette saison 2021/2022 du Challenge Trails 47, Virgini Monti (SU Agen) et Grégory Kiéné (Lemur team 47), ce dernier avec une moyenne de 14,9 km/h, se sont imposés sur le 25 kilomètres. Julia Muller (ASPTT Agen- 20e au scratch) qui a triomphé de nombreuses fois déjà sur les 10 épreuves du Challenge depuis septembre dernier, a remporté le 10 km. Chez les hommes, Yannick Barei habitué des podium, et souvent sur la plus haute marche, franchit la ligne d'arrivée en 37’58. Début septembre seront remis les trophées de ce Challenge Trails 47 sur les deux distances, aux hommes et femmes et dans toutes les catégories soit au total près d'une cinquantaine de lauréats.

 

Retrouvez les résultats des foulées de Rives en rubrique "résultats" et quelques photos d'Olivier Gllquin ICI



Dernière épreuve du challenge 47 des trails !

Le Challenge Trails 47 qui avait début en septembre dernier à Monflanquin , s’achèvera ce dimanche 26 juin aux portes de la Dordogne. Un trail long et un trail court sont organisés ainsi que trois autres épreuves pour tous publics. Le 25 km comptant pour le Challenge Trails 47 partira à 8h30 du pied du Château de Biron (Dordogne) : traversée de la forêt domaniale, nombreux chemins et petites difficultés sur la deuxième partie du parcours, puis un retour vers l'hippodrome du Pesquié Bas (3 ravitaillements). Environ 350m de dénivelé positif. Pré-inscription uniquement jusqu'au samedi 25 juin à midi (https://chrono-start.com/Inscription/Course/detail/c/2368). Départ du bus qui conduit les coureurs de Villeréal (hippodrome) jusqu’au départ à 7h45.Le 10km comptant également pour le Challenge Trails 47, part du parvis de l'église de Villeréal pour visiter l'arrière pays : pas de grosses difficultées et retour à l'Hippodrome (1 ravitaillement). Environ 100m de dénivelé positif. Pré-inscription recommandée mais possibilité de s'inscrire le jour de la course dont le départ est fixé à 9 heures. Un relais deux fois 5km est proposé sur sur le parcours du 10km. Possibilité de s'inscrire le jour de la course. Départ de la navette (minibus) pour deuxième relayeur à 8h45. Départ de la course à 9 heures.Une randonnée, sans classement, est également au programme sur le parcours du 10km. Départ à 9 heures. Enfin, une course enfant (environ 800 mètres) sans classement, sur le tour de l'hippodrome, s’élancera vers 11 heures. Récompenses pour tous les enfants. Nombreux lots SALOMON sur les podiums. Pour tous renseignements : http://club.quomodo.com/foulees_de_rives/index_.html - Tél. : Jean-Michel Gava (06 46 33 53 15) et Frédéric Barou (06 16 38 87 37). La remise des prix du Challenge trails 47 (saison 2021/2022) est prévue le 2 septembre prochain (lieu à déterminer).


13/06/2022 : 11 titres décernés sur les coteaux de Prayssas

 Organisé par l'association Sport nature des coteaux de Prayssas en partenariat avec le SUA  athlétisme, le Trail des coteaux a attiré 250 coureurs (140 sur le 10 kilomètres et 110 sur le 20 km). Parmi eux une vingtaine de coureurs disposant d'une licence compétition dans un club du Lot-et-Garonne ont concouru pour les premiers titres départementaux de trail sur la distance de 20 km.Trois clubs se partagent ces titres : le Stade Villeneuvois, le SUA athlétisme et le Monflanquin Athletic club (Mac47). On relèvera cependant que la victoire est revenu chez les hommes à Guillaume Burdizzo (non licencié) qui a terminé en 1h42’17 (soit une moyenne de 11,73 km/h qui trahit l'aspect bien vallonné de ce trail). Alexandre Antoniolli, champion départemental M1, terminant deuxième au scratch à une 1’17.Chez les femmes, remarquable performance de la junior Tess Saphy qui termine avec six minutes d'avance sur la pensionnaire d'Anglet France team, Élodie Négre. Virgini Monti, championne départementale en catégorie M2 terminant troisième au scratch dames.Ce fut une belle journée sportive puisque 80 randonneurs ont parcouru les 10 km qui leur étaient proposés et que 244 enfants de la communauté de communes ont participé aux différentes courses. Plus de la moitié des élèves des neuf écoles concernées étaient présents au départ. 250 personnes ont partagé un très convivial repas du soir animé par la bandas Jimbalaya de Nérac. L'année prochaine le Trail des coteaux s’élancera de Frégimont. Compte-tenu de la belle organisation de l'édition 2022, en particulier de la qualité des circuits proposés, il est probable que ce trail soit choisi pour, à nouveau, décerner les titres de champions départementaux en 2023.

 

 


05/06/2022 : 200 traileurs du côté de Donzac !

Une excellente ambiance a régné tout au long de la matinée du dimanche 5 juin à Donzac (Tarn-et-Garonne). Les 200 participants aux trails de 10 km (116 coureurs) et 20 km (85 coureurs) ont apprécié aussi bien les tracés que l'excellent accueil et l’implication de 70 bénévoles qui ont parfaitement encadré des circuits très bien balisés. Une sympathique organisation en tous points remarquable grâce, en particulier, à l'association « Donzac, ça bouge » dont plusieurs membres n'ont pas ménagé leurs efforts en particulier pour le débroussaillage des circuits de cette 29ème édition du Trail du Brulhois. Les pluies abondantes des deux jours qui avaient précédé la course ont rendu les sentiers très souples mais avec, finalement, très peu de boue. Comme la météo a été également de la partie, doux sans pluie et légèrement couvert, les conditions étaient idéales pour profiter des beaux décors proposés par les organisateurs : traversées de vignobles et vergers (de cerisiers couverts de fruits appréciés des traileurs mais surtout des randonneurs…), sous-bois avec passage de ruisseaux… Sentiers plutôt roulants mais où il était nécessaire de relancer très régulièrement. 60 randonneurs s’étaient inscrits (10 kilomètres) ainsi que 40 enfants qui ont participé à des courses entre 500 mètres et 2,5 kilomètres suivant les âges. Atmosphère très conviviale qui s'est poursuivie après la remise des prix par un repas (inclus dans le prix d'engagement) pris en commun par 240 coureurs et bénévoles. Sur le plan sportif on retiendra la nouvelle victoire sur 10 km de Julia Muller (ASPTT Agen) qui est conseillère municipale de Donzac et une des organisatrices de ce trail (14ème au scratch).  Rendez-vous est donné à tous les traileurs qui, en particulier, concourent pour des places d’honneur au Challenge Trails 47 à Rives-Villeréal le 26 juin pour la 10ème et ultime épreuve de la saison 2022.

 

 

Retrouvez les résultats du Trail de Donzac en rubrique "résultats" !



28/05/2022 : Jocelyne Pauly enflamme l'Euskal Trail !

Et quel plaisir ce fut de retrouver enfin l'Euskal Trail. Après deux années noires liées au COVID, la célèbre épreuve basque était donc de retour. Et sa réputation n'est plus à faire. Ceux qui ne connaissaient pas et qui ont découvert l'Euskal Trail ont pu en profiter et se rendre compte d'eux-mêmes. Bien sûr la météo a été pour le moins un peu capricieuse avec du brouillard, du froid et un peu de pluie ici ou là mais l'ambiance, elle, reste toujours extraordinaire. Des ravitos de folie avec des produits locaux tels du fromage et du jambon AOC, avec un repas d'après-course bercé par la musique locale. Bref l'Euska, c'est un long week-end de joie, de souffrance et de plein de petites histoires individuelles qui s'écrivent comme autant de dossards et d'inscris. ils étaient plus de 2000 à s'être donnés rendez-vous. Côté résultats, bien sûr avec toutes les épreuves proposées et aussi toutes les catégories, on ne va pas citer tous les lauréats. Pour autant, Jocelyne Pauly a une nouvelle fois enflammer la course. Elle termine sixième au général et première femme en battant de plus de une heure son record. 18h10 pour venir à bout des 130km et 6700m de D+. Costaud. C'est l'Espagnol Ander Erice Tornaria qui l'emporte sur cette distance. Sur le 2x40 en duo, les Balmanais Ducasse-Tiphène ont été impériaux alors que sur le 2x25km, la paire Lacoste-Moureu l'emporte pour la première fois. L'Euskal Trail est une épreue à part dans le calendrier national. Une course qu'il faut faire au moins une fois dans sa vie !

 

 

Retrouvez les résultats de l'Euskal Trail en rubrique "résultats" et plein de photos d'Afum en cliquant ICI



21/05/2022 : Le marathon de Royan fait le plein

 Avec plus de 3500 inscrits entre le 10, le SEMI et le Marathon, l'organisation de Royan s'affirme toujours un peu plus dans les épreuves incontournables de la spécialités, toutes labellisées FFA. Compte tenu des chaleurs annoncées, le départ des courses a encore été avancé pour commencer à 7h30 pour le marathon avec près de 1000 partants, 8h35 pour le 10 km et quelques 1000 partants, et 8h50 pour le semi avec plus de 1600 inscrits. Dès le départ, le Kenyan, Korir Charles Kiplangat a pris les commandes pour faire sa course seul en tête. Il boucle le circuit en 2h28'09, c'était son troisième marathon, son record étant de 2h15 en Allemagne. A deux minutes, c'est Christophe Besse qui prend la seconde place, tandis que Yohan Domenc, du club de Lesparre Médoc, complète le podium avec une belle marque à 2h34. Elodie Gatard (S/L CA luconnais), s'impose en 3h05, laissant sa dauphine Véronique Guerry à 10 minute, la jeune Elisa Ravet prend la troisième place, c'était son premier marathon à tout juste 25 ans, pas de club, un plan d'entraînement trouvé dans un magazine, et hop. Pour quelques secondes elle devance Céline Kowal du Braud AC, que l'on commence à bien connaître dans la région;  Sur le semi, la victoire est revenue au Girondin Freddy Guimard, licencié au club d'Alès et qui réalise un beau chrono de 1h07'29, La première féminine Amandine Boyer boucle le circuit en 1h27. Et sur le 10, ce sont Quentin Foussard et Gemma France qui s'imposent. On notera seulement un abandon sur le semi, et deux disqualifiés (des coureurs masculins ayant pris des dossards de féminines non partantes), sur le marathon seulement trois abandons, probablement des personnes hors délais et personne sur le 10. C'est tout à fait exceptionnel compte tenue des conditions de chaleur. On soulignera l'organisation remarquable de cette nouvelle édition du marathon de Royan. Dans l'immédiat des photos et vidéos du départ, et un reportage complet dans le prochain numéro de RunningMag. Résultats en ligne, en rubrique. 

 

Départ du 10 km 

Départ du semi 

Interview du lauréat 

Album photo 

 

 

 



14/05/2022 : Un nouveau grand champion à Blaye

 Ce samedi 14 mai, c'était la 17è édition du marathon des côtes de Blaye. Quel bonheur de retrouver tout ce beau monde après deux années d'interruption. La météo avait annoncé la chaleur, une très grosse chaleur avec près de 30 degrés à partir de midi. On aurait pu imaginer nombre d'abandons, mais finalement, sur les 669 engagés, par forcément tous partants, 613 ont passé la ligne et l'on ne compte que 30 abandons. Il faut dire que l'organisation avait mis les moyens pour protéger les coureurs du coup de chaud. En moyenne de l'eau et un ravito complet tous les 2/3 km. Il fallait bien ça. Question résultats, que de grosses surprises! En effet, le vainqueur, Rémi Montero a créé à la grosse surprise en s'imposant en 2h33'23, à seulement quelques secondes du record de l'épreuve. Non seulement c'est un inconnu, mais surtout il est le local de l'épreuve puisque habitant dans les environs et natif de Blaye. Il ne vient tout de même pas de nulle part, il fait de l'athlétisme depuis 15, sa spécialité était le demi fond, il a participé à tous les cross du coin et aujourd'hui, c'était son 3è marathon après avoir fait 2h25 à Paris. Ce jeune homme de 31 an a encore beaucoup de podiums devant lui. Anthony Delaby a quand à lui pris la seconde place, 9 minutes plus loin, Stephan Duffau complète le podium. L'autre surprise est venue de Christelle Gabriel, la grande multiple vainqueur de ce marathon et qui a échoué pour la première fois cette année. Elle explique qu'au 24è, elle n'a plus eu envie, alors qu'elle était bien en tête jusque là. Du coup, la victoire est revenue à Olympe Danguy (Haute Saintonge) en 3h26'48, à un peu plus de 2', Catherine Fernandes Marie Dussaud toutes les deux du Braud AC, complètent le podium. On notera la présence de 10 filles dans les 50 premiers arrivants. 

 

Tous les résultats ICI et LA pour le 10 km

L'interview du lauréat :

ici

La vidéo de départ :

L'album photo : Ici



 

 

 

 

 

 

 






© AQTD - Mentions légales